Histoire des camions Renault de 1900 à 1945. Première partie, par Claude Moins

L’auteur : Claude Moins, 62 ans en novembre 2011, retraité, a été responsable de projets informatiques dans les domaines « gestion de production », « achats » et « Echange de Données Informatisé » chez Renault Véhicules Industriels de 1975 à 2000 et chez IRISBUS de 2001 à 2009.

Je tiens à remercier Claude Moins pour cet article remarquable qui a nécessité des mois de recherches et dont le résultat contribue à mieux faire connaître l’exceptionnel patrimoine de l’entreprise. Je remercie également pour leur patience, leur amabilité et leur assistance Mesdames Hélène Galzin, Delphine Higonnet et Frédérique Berry de Renault communication, ainsi que Mesdames Hélène Bocquet, Windy Kalfon et Tamara Mc Koy qui gèrent la Photothèque Renault au sein de Publicis Events France. En ce qui concerne la Fondation Berliet, je suis reconnaissant à son président, Monsieur Philippe Brossette, petit-fils de Marius Berliet, à la vice-présidente, Melle Monique Chapelle, ainsi qu’à Mesdames Anne Carrière, Christine Bouziges et Nathalie Maubert, du service documentation, qui ont aimablement aidé Claude Moins tout au long de ses recherches. Je rappelle enfin que ces documents sont soumis à un copyright et que leur utilisation, sans l’accord préalable de Renault communication ou de la Fondation Berliet Lyon, est interdite sous peine de poursuites.

Nous sommes en 1900 à l’aube du XXème siècle, voilà deux ans que Louis Renault a fabriqué sa première voiture, il s’attaque maintenant au transport de marchandises avec le premier camion construit sur la base d’une voiture de tourisme, cette fourgonnette équipée d’un moteur mono cylindre de 3.5 H.P. logé sous la banquette, peut transporter 250 kg de charge utile, les roues sont à rayons avec pneus, la transmission se fait par un arbre à cardan et une boite à trois vitesses dont la 3ème est en « prise directe ».

Figure 1: premier camion Renault 1900 © Fondation Berliet Droits réservés

Figure 1: premier camion Renault 1900 © Fondation Berliet Droits réservés

Dès 1903 Renault propose des camionnettes dignes de ce nom avec des moteurs de 8 Cv à 1 cylindre et un moteur de 10 Cv à 2 cylindres

Figure 2 : Camionnette Renault 8 cv 1 cylindre 1903 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 2 : Camionnette Renault 8 cv 1 cylindre 1903 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 3 : Camionnette Renault 10 cv 2 cylindres 1903 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU

Figure 3 : Camionnette Renault 10 cv 2 cylindres 1903 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1907 Renault met sur le marché des camionnettes de 10 cv avec moteur 4 cylindres sur châssis de type AM:

Figure 4 : Camionnette Renault 10 cv 4 cylindres châssis type AM1907 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 4 : Camionnette Renault 10 cv 4 cylindres châssis type AM1907 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Dès 1908 la gamme commence à s’étoffer avec une production diversifiée de véhicules industriels de 700,1500,1500 et 3500 kg de charge utile avec le  type BD  de 14 Cv, il sera décliné en différentes versions , camion de livraison, plateau bâché, fourgon, notamment avec un fourgon postal dans lequel les postiers assurent, à l’abri, le tri et la distribution du courrier

Figure 5 Camion de livraison type BD en 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 5 Camion de livraison type BD en 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 6 : Camion plateau bâché type BD en 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 6 : Camion plateau bâché type BD en 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 7: Fourgon postal sur châssis type BD 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 7: Fourgon postal sur châssis type BD 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Cette même année un autre constructeur, Marius Berliet, de Lyon met sur le marché son premier camion (le type L) les roues sont à bandage et la transmission se fait par chaines.

Figure 8 Berliet type L minotier 5, 3 et 1.5 tonnes lors de la course decôte de Limonest le 25 avril 1908 © Fondation Berliet Lyon Droits réservés

Figure 8 Berliet type L minotier 5, 3 et 1.5 tonnes lors de la course decôte de Limonest le 25 avril 1908 © Fondation Berliet Lyon Droits réservés

1908 : cette 10HP Renault carrossée en « voiture de commerce » fait partie de la flotte d’une des premières sociétés de location de véhicules industriels.

Ce véhicule est proposé avec un moteur 2 cylindres de 10 à 14 Hp  ou un moteur 4 cylindres de 14 à 20 Hp , la charge utile varie de 800 à 1500 Kg

Figure 9 Voiture livraison 10 Hp en 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 9 Voiture livraison 10 Hp en 1908 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Toujours en 1910 Renault progresse dans le domaine de la voiture de commerce, par contre Berliet s’oriente de plus en plus vers le transport de charges lourdes et sort le type M qui sera le premier véhicule industriel classé monument historique en 1988, c’est vraiment l’ancêtre du véhicule industriel:

Figure 10 Berliet, camion-M dans la gare de Béziers - 1911 © Fondation Berliet Lyon - Droits réservés

Figure 10 Berliet, camion-M dans la gare de Béziers – 1911 © Fondation Berliet Lyon – Droits réservés

1910 Dès ce moment, les frontières de l’hexagone sont franchies par Renault qui s’installe en Suisse à Genève comme le montre cette photo:

Figure 11 : Garage Renault Ansermier à Genève en 1910 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 11 : Garage Renault Ansermier à Genève en 1910 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Dans la revue « le poids lourd » en 1911, René Martin écrivait:

« Renault, ce nom ne suffit-il pas à lui tout seul pour signifier dans quelque fabrication que ce soit, dessin impeccable, exécution parfaite, célébrité ».

L’offre  de camions Renault de cette année 1911 se caractérise déjà par une orientation militaire avec la participation au concours militaire du camion 14 Cv  et du tracteur tout terrain quatre roues motrices de type EG

Figure 12 : concours militaire camion Renault CJ 16 Cv - 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU

Figure 12 : concours militaire camion Renault CJ 16 Cv – 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 13 : concours militaire tracteur Renault type EG 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU(PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 13 : concours militaire tracteur Renault type EG 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU(PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Mais aussi par des camions de puissances variées tels ces véhicules 14 cv 3 tonnes type CJ plateaux et ridelles et  fourgon  et le 25 Cv 5 tonnes de type FX en plateau ridelles

Figure 14 Camion Renault plateau type CJ 16 Cv 3 tonnes 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 14 Camion Renault plateau type CJ 16 Cv 3 tonnes 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 15 : Fourgon Renault type CJ 16 Cv 3 tonnes 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 15 : Fourgon Renault type CJ 16 Cv 3 tonnes 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 16 : Camion plateau ridelles type FX Renault 25 Cv 5 tonnes à chaine 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 16 : Camion plateau ridelles type FX Renault 25 Cv 5 tonnes à chaine 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Ainsi que les camions cabine avancée 14 Cv 3 tonnes type CA et 25 cv 5 tonnes

Figure 17 Camion Renault cabine avancée 14 cv 3 tonnes citerne 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 17 Camion Renault cabine avancée 14 cv 3 tonnes citerne 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 18 : Camion Renault cabine avancée type CA 14 cv 3 tonnes plateau bâché 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 18 : Camion Renault cabine avancée type CA 14 cv 3 tonnes plateau bâché 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 19 : Camion plateau ridelles type FX 25 cv 5 tonnes 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 19 : Camion plateau ridelles type FX 25 cv 5 tonnes 1911 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1912, Renault va mettre sur le marché une série de fourgons de livraison de 10 cv, 4 cylindres et 1500 kg de charge utile, ils équiperont les grands magasins de Paris ainsi qu’un grand nombre d’entreprise dont « le petit parisien »

Figure 20 : Fourgon de livraison Renault 10 cv 1500 kgs 1912 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 20 : Fourgon de livraison Renault 10 cv 1500 kgs 1912 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

1912 Camion Renault porte fers sur châssis de 7 tonnes de type FU, 25 HP, moteur 4 cylindres, roue à bandages triplés à l’arrière. Ce véhicule existe aussi en 16 cv- 3 tonnes (type CJ) et 20 cv 5 tonnes (type FX).

Toujours en 1912 Renault continue de proposer des véhicules militaires avec ce camion de 16 Cv

Figure 22 : Camion militaire Renault CJ 16 cv 1912 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 22 : Camion militaire Renault CJ 16 cv 1912 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

1913 dans le Paris « 1900 » ce fourgon de livraison 16 Cv à pétrole décorée « belle époque » pour les nouvelles galeries concurrence déjà la voiture à cheval, la carrosserie reste encore d’inspiration hippomobile

Figure 23 : Fourgon de livraison Renault type DA 16 cv 2.5 tonnes pour les nouvelles galleries 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 23 : Fourgon de livraison Renault type DA 16 cv 2.5 tonnes pour les nouvelles galleries 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1913 Renault propose une gamme de camions de puissance te de tonnages différents:

16 Cv 3 tonnes sur châssis de type CJ

Figure 24 : Camion Renault type CJ 16 cv 3 tonnes 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 24 : Camion Renault type CJ 16 cv 3 tonnes 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 25 : Camion Renault type CJ 16 cv 3 tonnes 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 25 : Camion Renault type CJ 16 cv 3 tonnes 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

figure_26

Figure 26 : Camion Renault type CJ 16 cv 3 tonnes citerne à essence 1913 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

20 Cv 5 tonnes de type FX

Figure 27 : camion benne basculante manuelle type FX 20 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 27 : camion benne basculante manuelle type FX 20 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

La grande guerre

Des camions pour la victoire

Bien avant 1914, dés 1911,  le ministre des armées organisait des concours mettant en concurrence les différents constructeurs français qui mirent très tôt leur savoir-faire au service de l’armée.

Ainsi durant la première guerre mondiale, on put se rendre compte de la robustesse de quelques véhicules dont les Renault  type  FU de 7 tonnes  et EG (tracteur à 4 roues motrices et directrices qui fut classé premier au concours de « tracteurs à adhérence totale » organisé par le ministère de la guerre du 2 au 24 mars 1914), le Berliet de type CBA appelé aussi « l’increvable » et fabriqué à plus de 25 000 exemplaires et le TAR de Latil (tracteur identique au EG de Renault). Ces véhicules firent la gloire de « la voie sacrée » mise en place par le général Doumenc pour approvisionner le front an vivres et en munitions, les américains reprirent l’idée en 1944 sous la dénomination de  » Red Ball ».

Figure 28 : Tracteur Renault type EG à adhérence totale 1914 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 28 : Tracteur Renault type EG à adhérence totale 1914 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 29 : Berliet type CBA 1914-1918 avec les chauffeurs © Fondation Berliet - Lyon DROITS RESERVES

Figure 29 : Berliet type CBA 1914-1918 avec les chauffeurs © Fondation Berliet – Lyon DROITS RESERVES

 

Figure 30 : TAR Latil 1914

Figure 30 : TAR Latil 1914

Pendant toute la durée du conflit, Renault n’a cessé de travailler pour aider les troupes en proposant des véhicules adaptés à chaque utilisation tels que cette ambulance sur châssis 11 Cv  en 1915, ce camion groupe électrogène de 22 Cv et ce camion de militaire transport sur châssis

Figure 31 : Ambulance Renault 11 cv 1915 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 31 : Ambulance Renault 11 cv 1915 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 32 : Camion militaire groupe électrogène Renault 22 cv 1916 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 32 : Camion militaire groupe électrogène Renault 22 cv 1916 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 33 : Camion Renault transsaharien 6 roues chenilles sur châssis MH 1917 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 33 : Camion Renault transsaharien 6 roues chenilles sur châssis MH 1917 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Mais dans le même temps Renault n’oublie pas tous ceux qui travaillent dans tout le pays

Figure 34 : Camion citerne Renault 16 cv type CJ 3 tonnes 1917 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 34 : Camion citerne Renault 16 cv type CJ 3 tonnes 1917 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

FIGURE 36 CAMION POMPIERS RENAULT 16 CV SUR CHASSIS TYPE GZ 1918 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

FIGURE 36 CAMION POMPIERS RENAULT 16 CV SUR CHASSIS TYPE GZ 1918 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Nous sommes en 1919 La der des der est terminée, le ministère des armées n’avait plus besoin d’autant de véhicules et la production s’en est ressentie.

Mais les constructeurs ne s’en sont pas arrêtés là et ont continué de proposer à l’armée des véhicules de plus en plus performants et élaborés, cependant Renault et Berliet ayant constitué des stocks rencontrèrent des difficultés face à l’importance du parc militaire abandonné par les américains sur notre sol après leur départ.

Figure 37 : Peinture murale des véhicules militaires Renault - 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 37 : Peinture murale des véhicules militaires Renault – 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Dans le même temps, Renault propose des véhicules utiles à la reconstruction du pays offre une gamme étendue de véhicules industriels capables de subvenir aux besoins des entreprises engagées dans la réparation des dommages de guerre

Figure 38 : Les véhicules industriels Renault en 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 38 : Les véhicules industriels Renault en 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

1919 Camion Renault mixte à cabine double avec roues allégées sur châssis de type GZ 18 Hp 4 cylindres de 3 tonnes

figure_39

Figure 39 : Camion Renault mixte à cabine double sur châssis type GZ 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Sur le même châssis GZ Renault propose une gamme de voitures de livraison qui équipent les grands magasins de Paris comme en témoigne la photo de ce fourgon des galeries Lafayette

Figure 40 : Renault voiture de livraison sur châssis type GZ 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 40 : Renault voiture de livraison sur châssis type GZ 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1919 les types de camions produits à Billancourt sont les suivants:

Type 12 HP moteur 4 cylindres 80X140 4 vitesses

                      Pneus 820X120 jumelés à l’arrière

                       Charge utile 1200 kg

                       Prix châssis nu 18000 francs, carrosserie bâchée 20500 francs

Type 18 HP moteur 4 cylindres 95X160

                      Pneus 955X155 jumelés à l’arrière

                       Charge utile 2000 kg

                       Prix châssis nu 30500 francs, carrosserie bâchée 33500 francs

Type 16 HP moteur 4 cylindres 90X140

                      Bandage simple avant 930X120, jumelé arrière 1010X120

                       Charge utile 3000 kg

                       Prix châssis nu 26000 francs, carrosserie bâchée 29000 francs

Type 25 HP moteur 4 cylindres 125X160

                      Bandage simple avant 970X180, jumelé arrière

                       Charge utile 6 à 7 tonnes

                       Prix châssis nu 37500 francs, carrosserie bâchée 41100 francs

figure_41

Figure 41 : Publicité Renault 1920 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Ces véhicules se déclinent en différents types:

Camionnettes type GQ et IA de 15 cv, 4 et 6 cylindres

Camions de 3 à 4 tonnes types GZ et GZ1

Camion de 5 tonnes type FX

Camions de 7 à 7.5 tonnes type FU

1920 Publicité des camions Renault

1920 Arroseuse balayeuse Renault de type IK, il s’agit d’une « application spéciale » sur châssis type GZ 16 Hp de 3 tonnes

Figure 42 : Arroseuse balayeuse de type IK1920 © Renault tous droits réservés © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 42 : Arroseuse balayeuse de type IK1920 © Renault tous droits réservés © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Dans cette période de reconstruction, Renault a un concurrent sérieux en la personne de Marius Berliet qui propose aussi des camions bien adaptés aux exigences du moment, notamment avec le CBA qui est encore avec une transmission à chaine alors que les Renault ont un pont arrière  depuis de nombreuses années, mais les deux constructeurs se heurtent à  Louis Willeme qui  met sur le marché  à des prix imbattables les Willeme C7 issus du camion militaire américain « liberty »  dont il a acheté le surplus après la guerre.

Figure 43 : Camion Liberty C7 Willeme en 1920

Figure 43 : Camion Liberty C7 Willeme en 1920

La  Société industrielle de Transport Automobile « SITA » est créée en 1919, au lendemain de la première guerre mondiale pour accompagner la modernisation du service public de la collecte des déchets ménagers parisiens et, bien sûr, Louis Renault est présent pour fournir le matériel adapté à ces nouveaux besoins

1921 Première Sita Renault sur châsis type IX

Figure 44 : Première Sita Renault 1921 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 44 : Première Sita Renault 1921 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

1921 Camion Renault de type JI, version allégée du fardier de 1910 avec moteur 4 cylindres 16 cv sous le siège, 5 tonnes de charge utile moteur transmission par pont arrière, conçu pour le déménagement.

figure_45

Figure 45 : Renault fardier allégé type JI déménagement 1919 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1922, nous trouvons ces véhicules 20 cv et 18 cv

Figure 46 : Camion Renault 20 cv plateau 1922 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 46 : Camion Renault 20 cv plateau 1922 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 47 : Camion Renault 18 cv 3 tonnes 1922 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 47 : Camion Renault 18 cv 3 tonnes 1922 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1923, la gamme s’agrandit dans le transport de marchandises avec le camion de type FX de 5 tonnes spécial pour brasseries et malteries et le camion avec moteur sous le siège de 20 cv 5 tonnes

Figure 48 : Camion Renault type FX de 5 tonnes spécial pour brasseries et malteries - 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 48 : Camion Renault type FX de 5 tonnes spécial pour brasseries et malteries – 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 49 : Camion Renault 20 cv 5 tonnes - 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 49 : Camion Renault 20 cv 5 tonnes – 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

En 1923, Renault commence à fabriquer des tracteurs pour semi-remorque qui s’adapteront à toutes sortes de métiers comme le montre la photo du type IL 12 cv pour remorque de 5 tonnes et NA 18 cv pour remorque de 10 tonnes

Figure 50 : Tracteur Renault type IL 12 cv 5 tonnes - 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 50 : Tracteur Renault type IL 12 cv 5 tonnes – 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 51 : Tracteur Renault type NA 18 cv 10 tonnes - 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 51 : Tracteur Renault type NA 18 cv 10 tonnes – 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

La gamme de 1923 comporte des camions de transport de charges moyennes destinés à toutes sortes d’activités comme ces véhicules type HK de 10 cv à 4 cylindres et type JX1 de 12 cv

Figure 52 : Camionnette Renault type HK 10 cv - 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 52 : Camionnette Renault type HK 10 cv – 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 53 : Camionnette Renault type JX1 12 cv - 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Figure 53 : Camionnette Renault type JX1 12 cv – 1923 © Renault communication / PHOTOGRAPHE INCONNU (PHOTOGRAPHER UNKNOWN) DROITS RESERVES

Lire la Seconde Partie de l’article….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *