Note d’Albert Thomas au service ouvrier, 3 décembre 1915

Source: AN 94AP 287

Je demande qu’on examine avec très grande attention la note ci-jointe que j’ai demandée à M. Renault.

Les absences des ouvriers militaires sont tout à fait inadmissibles.

Je demande qu’on me dise quelles mesures pourront être prises et sous quelle forme ; mais il faut en prendre.

Il importe que chacun se souvienne de l’époque où nous travaillons et que les ouvriers militaires, en particulier, donnent l’exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.