Note d’Albert Thomas au service ouvrier, 3 décembre 1915

Source: AN 94AP 287

Je demande qu’on examine avec très grande attention la note ci-jointe que j’ai demandée à M. Renault.

Les absences des ouvriers militaires sont tout à fait inadmissibles.

Je demande qu’on me dise quelles mesures pourront être prises et sous quelle forme ; mais il faut en prendre.

Il importe que chacun se souvienne de l’époque où nous travaillons et que les ouvriers militaires, en particulier, donnent l’exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.