Albert Thomas à Louis Renault le 4 septembre 1929

Source : Renault Histoire

J’ai beaucoup pensé à notre échange de vues sur le problème américain. J’y ai d’autant plus pensé que certains Américains à l’heure actuelle sont un peu polémiques avec moi et se plaignent de ce que nous nous méfions de leur impérialisme économique. Ce que vous m’aviez dit avait, sur ce point, précisé mes impressions. Ils deviennent d’ailleurs d’une susceptibilité étrange et veulent que nous nous laissions manger sans crier. Plus que jamais des méthodes d’organisation industrielle et un sain esprit de production sont indispensables (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.