Nous, Jacques Perez y Jorba Commissaire de Police de la Ville de Paris

Source : A.N. Z 6NL 9

Préfecture de Police…                                         Nous, Jacques Perez y Jorba

                                                                       Commissaire de Police de la Ville de Paris…

Pour faire suite à la commission rogatoire en date du 2 octobre 1944… Avons mandé le sieur Renault de la Templerie Ludovic, Marie, 77 ans, né le 25 novembre 1868 à Paris, 10°, sans profession et demeurant 35 rue de la Faisanderie, qui dépose, serment préalablement prêté :

“Je ne suis parent ni allié, ni ami de l’industriel Renault. Je ne le connais pas personnellement, mais je suis très lié avec le père de M. François Lehideux, qui a été ministre. Il était administrateur délégué de la société des Automobiles Renault et il a justement donné sa démission pour ne pas travailler pour les Allemands.

Lorsque j’ai vu que François Lehideux, qui est un homme très propre et très bien, avait été arrêté et que M. Renault qui avait travaillé pour les Allemands a été laissé en liberté j’ai écrit la lettre que vous avez en votre possession, pour signaler le cas de Renault.

Je ne sais rien de l’affaire Renault. Je sais que le bruit a couru à l’Automobile Club que Renault avait touché, après le bombardement de ses usines une somme de 500 millions à titre de dédommagement et que par la suite il aurait en outre touché 200 millions pour prendre des commandes allemandes.

Je ne puis donner d’autres renseignements”.

Lecture faite persiste et signe

Renault de la Templerie                  Le Commissaire de Police

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.