Une réflexion au sujet de « “1936-1940 – Renault et Peugeot dans la tourmente”, 1918-2018, un siècle d’histoire de France – La Marche de l’Histoire, Hors-série n° 14 »

  1. Pimoulle

    Cher Monsieur,

    Dans son ouvrage “la Quay d’Orsay sous trois republiques”, le ministre Georges Bonnet raconte comment, en juillet 1934, le ministre sovietique Litvinov lui a fait part, loyalement, de la nouvelle tactique imaginee par Staline pour la France et l’Espagne: le “Front Populaire”. Cette strategie conduit la France, a l’interieur, a eriger la lutte des classes comme principe de base de la vie economique et sociale, et, a l’exerieur, de renverser la politique traditionnelle de la France vis-a-vis de l’Angleterre, telle qu’elle avait ete la regle depuis Talleyrand (1818), et a rechercher une politique “equilibree” entre l’imperialisme americain et la patrie du socialisme. Cette conception s’est imposee a la Liberation, puis avec le gouvernement Mendes-France, (Indochine, CED), le rejet des “bons offices” apres Sakhiet, le retrait de l’OTAN, et enfin, en 1981 avec l’avenement du “Programme Commun”. Les esprits sont a ce point impregnes de ces principes que nous y sommes encore aujourd’hui. En ce sens, l’invention du Front Populaire constitue une revolution beaucoup plus lourde de consequences que ne le fut la creation de la IIIe Republique.

    Bien fidelement a vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.