7 réflexions au sujet de « Histoire des voitures aérodynamiques par Curzio Vivarelli »

  1. Curzio Vivarelli

    Dans l’article “parte ottava approssimazioni successive etc” une merveilleuse photo de la Juvaquatre avec la vachette pour faire de la publicité au fromage et au lait…
    n’est- pas ça agreable esthetiquement? la juva4 etait un p’tit bijou. et son coupé? bien plus elegant qu’un ferrari…plus discrèt, plus sympatique..

    Répondre
  2. Laurent Dingli Auteur de l’article

    Merci beaucoup, pouvez-vous m’envoyer le texte de 4ème page de couverture de votre livre “Linee per una storia” pour que je le publie avec la photo de la couverture ?

    Malheureusement, je n’ai pas de renseignements sur l’expo de 1937 ni sur l’affaire Renault en URSS (seulement sur la vente d’avions Caudron à la Russie), mais si je trouve un dossier sur le sujet dans les archives, je ne manquerai pas de vous informer

    Cordialement

    Répondre
  3. Laurent Dingli Auteur de l’article

    Caro Signore Vivarelli,

    Prima, lei ringrazio per la sua gentilezza. Sfortunatamente, non conoscevo le sue opere. Se puo darmi tutte les indicazioni e riferimenti di suoi libri e articoli, le pubblichero sulla pagina “bibliografia” di “louisrenault.com”. Mi piacerebbe che rimaniamo in contatto

    Per la denuncia di Opel, devo verificare ! Questa storia e famosa ma ho dimenticato i dettagli !

    Mi deve scusare per il mio italiano di “camembert” (benché mia madre sia di origine italiana…)

    Cordiali saluti

    Répondre
    1. Curzio Vivarelli

      Cher monsieur Dingli

      merci de votre reponse. votre italien est bien intelligible et j’espere que ça sera aussi pour mon français dont l’orthographie n’est pas possible ameliorer, faute d’un pc avec des complications..

      dans le dernier jpg vous avez le couvert de mon livre lequel vous pouvez employer pour une bibliographie comme vous m’avez gracieusement dit. dans ce livre je parle des projects de jean andreau de breguet de madame lindner et d’autres aerodynamistes de france. mais c’est seulement de la Peugeot 402 que je donne des photos. il me manquait a l’époque tout autre documentation d’époque. le livre est en effet PHILOLOGIQUE dès que j’use seulement des document des annees 30 ou des annees qui precedent!

      pour parler des renaults il me faudra ecrire l’article sur les trois voitures, la juva, la Kadett et la kim dans le quel je pourrai y joignir une bonne ouverture sur le genie renault et ses nervasport, novaquatre etc y en faisant un parallel entre les voitures de Billancourt et leurs omologues de la russie 1937/39…

      donc si vous aviez des documents photo qui me renseignent sur l’expo de paris 37, sur les affairs de la renault chez les soviets ce serait une bonne departure documentaire. il me faut absolument vous louer pour votre effort: finalement la pendule à l’heure pour l’eternelle question collabo, comme si ça etait la mesure de chaque chose: n’y avait-il bien de patriotes sans interesse si non celui de la france et de l’europe à vichy? je dois le dire en tant que lecteur passionnè de celine et de paul morand…

      dans les autres couverts vous voyez que suis auter aussi sur un autre domain, celui du bricolage d’art futuriste. Marey y etant contemplé en precurseur merveilleux de l’art du mouvement avec ses chronophotographie

      bien à vous, croyez-moi votre cv

      Répondre
  4. Curzio Vivarelli

    Monsieur,
    très belle page la votre! moi j’ai ecrit un livre sur l’histoire des voitures aerodynamiques de 1899 à 1944 sans, et ça bien malheureusement, y pouvoir citer les Nerva de 1935. il y avait faute de beaux documents photo au temp de la parution du livre. maintenant vous avez comblé cette lacune. si vous aviez quelque reinsegnement sur les commands auto du coté urss en 1939-40 je pourrais combler d’une façon oblique ce manque dans mon oeuvre en ecrivant un article sur les 3 voitures economiques du 38-40: Juvaquatre en France, la Kadett dans le Reich et la Kim dans l’Urss. dans cet article j’y pourrai avancer une documentation sur les Nerva Aero. l’article se veut ecrit pour une revue d’etudes sur la culture slave. (mon premier etude: automobili sulle strade russe a dejà paru sur le premier nombre de “Slavia” du 2013). si vous remarquez, l’esthetique de trois voiturettes avec leur fanales encastres sur les voiles est bien similaire. mais comme j’ai toujour remarqué, Renault avait le don de faire de l’elegance meme sur la petite Juvaquatre. bien à vous en m’excusant d’un français bien macaronique.. CV ps ets-ce que il correspond à une verité que Opel a porté une denonce de plagiat industriel à Renault pour les phares encastrés de la Juvaquatre?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.