Note d’Albert Thomas à M. Claveille, 27 novembre 1915

Source: AN 94AP 287

Dans l’audition de la commission du Budget. M. Dumont qui avait visité dimanche dernier l’usine Renault a signalé une fois de plus les à-coups de fabrication dus aux mécomptes des pièces brutes des Forges pour les fusils. Déjà antérieurement, j’avais eu des plaintes de la maison Lorraine-Dietrich.

Je tiendrais à être pleinement rassuré à ce sujet et à savoir les mesures qui ont été prises pour pourvoir les Manufactures de l’acier nécessaire et pour leur imposer à toutes cette fabrication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.