Der Sonderbeauftragter – Industrielle Lieferungen Beim Deutschen Beschaffungsamt in Frankreich à Monsieur Norguet, Paris, le 17 novembre 1942

Source : A.N. F12 9974

sonder_1 sonder_2

Der Sonderbeauftragter                                                  Paris, le 17 novembre 1942

Industrielle Lieferungen

Beim Deutschen Beschaffungsamt in Frankreich

Az = 76k3082 S.I.L. (H)

1322/42

Ministère de la    Production Industrielle

Aux bons soins de Monsieur Norguet

Paris (Traduction)

Nous nous référons à l’entretien que Monsieur le Reg. Baurat Kummer, Sonderbeauftragter pour la fourniture industrielle auprès de « l’Office d’approvisionnement allemand » en France, a eu en Septembre dernier avec M. de l’Epine du Comité de l’Organisation de l’Automobile (C.O.A.) et Monsieur de Calan, Chef de Cabinet.

Voici en quelques mots ce dont il s’agit :

Le 17/9/42 la Maison Renault s’est adressée au C.O.A. et lui a présenté un projet concernant la construction d’un atelier de forge et d’une chaufferie au Mans. Il s’agit en l’occurrence d’un projet élaboré par la Maison Renault sur la demande du Haut Commandement de l’Armée, Office de l’Armement, Service de Paris pour la fabrication des maillons pour chenilles.

Entre temps, les Services allemands compétents ont accordé l’autorisation nécessaire à la réalisation de ce projet.

Au cours de l’entretien mentionné ci-dessus, et d’entretiens ultérieurs le C.O.A. a demandé à votre Ministère de fournir une partie des contingents nécessaires à la construction dont il s’agit. Ceux-ci devaient être pris sur le secteur français. Cette demande est pleinement justifiée si l’on considère que grâce à cette extension de la fabrication des motrices l’usine d’automobiles Renault augmentera considérablement sa production, ce qui représentera en même temps une extension de la capacité de production française, d’autant plus que la nouvelle installation pourra servir à tout moment à l’exécution des fabrications courantes de la Maison Renault.

Les contingents nécessaires sont énumérés dans la liste ci-jointe. Il s’agit avant tout d’une fourniture globale de fer, fonte et acier de 1.295,5 tonnes.

D’accord avec le C.O.A. nous vous proposons de prendre à la charge du secteur français au moins la moitié du contingent demandé. Dans la mesure où le Service d’Armement de Paris devrait fournir le reste du contingent, il financerait lui-même la partie correspondante, de l’établissement et se réserverait la propriété des installations créées avec ce contingent.

Considérant que la décision à prendre sur cette question est extrêmement urgente, nous vous prions d’agir au plus vite.

Nous vous signalons que notre Service ainsi que le C.O.A. se tiennent à tout moment à votre disposition pour poursuivre l’examen de cette affaire si cela était nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.