Maître Ribet au Juge martin, le 14 octobre 1944

Source : A.N. Z 6NL 9

Monsieur le Conseiller,

Je vous ai remis tout à l’heure un certificat du docteur Marion, spécialiste des voies urinaires, certificat contresigné par le médecin de Ville-Evrard, où il est indiqué que l’état de M. Louis Renault nécessite un traitement d’urgence qui ne peut lui être donné que dans une clinique chirurgicale.

Je vous précise, ce que j’ai dit à M. Côme, que la clinique du docteur Marion, est celle des Frères de Saint-Jean de Dieu, 19 rue Oudinot, qui peut assurer le transfert par ses propres moyens.

Je me permets d’insister sur l’urgence d’une décision ; la vie du malade en dépend, d’après le docteur lui-même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.